Article(s) du dossier :

Palmarès d’Architecture et d’Aménagement de la Seine-Maritime

Eco-pâturage au C.A.U.E. 76

Accueil du site > Espace presse > Comment la France peut sauver ses villes - Olivier Razemon - 25 mai (...)
Taille du texte [+] [-] - Imprimer cet articleImprimer cet article



Comment la France peut sauver ses villes - Olivier Razemon - 25 mai 2018


Le Vendredi 25 Mai 2018 à 14h00 à Rouen, Hôtel du Département conférence et table ronde animées par Olivier Razemon :

« Comment la France peut sauver ses villes  »

A l’occasion de ses 40 ans, le C.A.U.E de la Seine-Maritime a souhaité mettre en lumière la question de l’attractivité des centres des bourgs et des villes ; il invite Olivier Razemon, journaliste spécialiste de ces questions, à évoquer des pistes concrètes pour envisager comment sauver les villes petites et moyennes, rongées par la crise commerciale, résidentielle, économique et sociale  ?

Conférence et Table ronde

Ici et là se manifestent des réactions salutaires, des astuces inédites, nées d’initiatives citoyennes comme de décisions d’édiles éclairés. Privilégier la proximité, penser aux habitants, inciter les entreprises locales à dépenser sur place, revaloriser les abords des gares, faciliter l’accès aux transports publics, organiser des explorations urbaines, rendre leur fierté aux habitants, etc. Autant de leviers en faveur de la revitalisation urbaine. Moins de discours et davantage d’actions concrètes  !

Olivier RAZEMON est journaliste indépendant. Il travaille notamment pour Le Monde. Voyageur, reporter et observateur du monde d’aujourd’hui, il a écrit de nombreux articles et ouvrages sur les transports, l’urbanisme et les modes de vie.

Imelda VANDECANDELAERE, maire d’Offranville et Conseillère départementale, et François AUBER, maire de Saint-Jouin-Bruneval, témoigneront de leur expérience d’élus qui oeuvrent pour l’attractivité de leur commune : leur politique globale à long terme s’applique également au quotidien pour le bien-être des habitants.

Olivier Razemon est un journaliste indépendant et auteur français, spécialiste des transports, dont il analyse l’actualité via son blog « L’interconnexion n’est plus assurée » publié sur Le Monde.fr. (http://transports.blog.lemonde.fr/author/transports/). Il détient une maîtrise de droit public et est diplômé de Sciences-Po Strasbourg. Il collabore à des magazines comme La Gazette des communes, Alternatives économiques ou le mensuel Géomètre. Il écrit régulièrement des articles pour Le Monde, principalement sur les transports, l’urbanisme et les modes de vie, et écrit des ouvrages.

L’interconnexion n’est plus assurée

Olivier Razemon publie des articles sur les voyages et sur la thématique des transports et de la mobilité (autopartage, transports en commun, vélo, stratégies de la SNCF) avant d’animer un blog hébergé par le site du journal entièrement consacré à ces sujets, L’interconnexion n’est plus assurée, Chronique impatiente de la mobilité quotidienne. Sa vocation est d’aborder les problèmes quotidiens que posent les déplacements. Olivier Razemon présente le vélo comme un remède à la crise économique et un atout pour la coexistence apaisée des différents modes de déplacement, en particulier en ville. Avec ce blog, l’auteur est devenu une référence pour l’analyse des transports urbains et ruraux, d’un point de vue pratique, sociologique et politique.

Olivier Razemon est l’auteur à ce jour de quatre ouvrages, dont La Tentation du bitume, coécrit avec Éric Hamelin, sur les conséquences du phénomène de l’étalement urbain en France, et Le Pouvoir de la pédale, plaidoyer pour une transition cyclable. Son essai Comment la France a tué ses villes, paru en 2016, fait état de la dévitalisation des villes moyennes françaises, phénomène en progression et qui alerte les pouvoirs publics. La dévitalisation commerciale touche la majorité des petites villes françaises. Ce livre met en évidence la concurrence féroce qu’entretiennent les centres commerciaux périphériques avec les commerces des centres-villes mais aussi des solutions concrètes de revitalisation mises en œuvre par certaines agglomérations. Dans de nombreuses villes, moyennes ou petites, se manifestent des réactions salutaires, des astuces inédites, nées d’initiatives citoyennes comme de décisions d’édiles éclairés misant sur le fait que l’identité, la qualité urbaine, l’ancrage historique, les circuits courts ou encore les espaces publics apaisés peuvent redonner du caractère à leur ville.

Privilégier la proximité, penser aux habitants inciter les entreprises locales à dépenser sur place, revaloriser les abords de la gare, faciliter l’accès aux transports publics, organiser des explorations urbaines, rendre leur fierté aux habitants, … tout ceci contribue à la revitalisation urbaine. Pour réussir ce pari, il faut moins de discours grandiloquents ou d’inaugurations spectaculaires et davantage d’actions concrètes de la part de tous les acteurs qui sont appelés à réagir.

Les Transports, la Planète et le Citoyen (avec Ludovic Bu et Marc Fontanès), Rue de l’échiquier, 2010

La Tentation du bitume - Où s’arrêtera l’étalement urbain ? avec Éric Hamelin), Rue de l’échiquier, 2012

Le Pouvoir de la pédale, Comment le vélo transforme nos sociétés cabossées, Rue de l’échiquier, 2014

Comment la France a tué ses villes, Rue de l’échiquier, 2016

Portfolio

Olivier Razemon © Maxime Massole

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | Coordonnées et contacts | infos légales | copyright caue76