le 18-11-2017
http://www.caue76.org/spip.php?article106
Nos conseils pour restaurer les mares
Les travaux de restauration diffèrent des travaux d’entretien courant. Ils consistent en une remise en état des mares fortement dégradées et existant depuis plusieurs années. Le mauvais état d’une mare peut résulter d’une cause extérieure (pollution, remblaiement…) ou bien d’un manque d’entretien. Réhabiliter une ancienne mare c’est rétablir des conditions propices à l’équilibre faune/flore et à un bon fonctionnement biologique. C’est aussi lui redonner une fonction hydraulique et donc un rôle à l’échelle du paysage.

Du diagnostic aux solutions… Avant toute intervention, il faut définir le problème qui affecte la mare et identifier sa cause. Ce diagnostic préalable est nécessaire pour envisager ensuite des travaux adaptés.

La mare s’assèche

Sa profondeur est peut-être insuffisante (moins de 0,80m) pour compenser les pertes d’eau par évaporation.
Notre conseil : augmenter la profondeur de la mare en veillant à ne pas percer la couche imperméable en cas d’une étanchéité à l’argile et, si nécessaire, l’alimentation en eau (connecter les eaux de toiture)

Autre cause possible : l’étanchéité est percée. (après un curage, par des racines d’arbres…)
Notre conseil : réimperméabiliser l’ensemble de la mare car il est souvent difficile de localiser la fuite et de « faire une rustine »

L’eau est de couleur verte ou brunâtre

C’est un phénomène d’eutrophisation : développement d’algues microscopiques dû à une forte concentration de matières fertilisante
Notre conseil : Vous devez d’abord identifier la cause de l’excès de matières nutritives : Substrat du fond de la mare trop riche, présence de vase / Eaux de ruissellement chargées de nitrates, de phosphates…/ Apport de débris organiques (végétaux ou animaux) en décomposition. Il faudra mettre en place des plantes épuratrices comme, par exemple, l’iris jaune, le roseau, le masette, les joncs ou les scirpes.

L’eau est laiteuse

Il peut s’agir d’une pollution par des eaux usées.

Le plan d’eau et les bords sont vaseux, la hauteur d’eau est réduite

L’envasement du plan d’eau peut être dû à un manque d’entretien régulier, la proximité d’arbres et/ou un apport de sédiments

Notre conseil : un curage, manuel ou mécanique s’impose, mais il doit se faire dans certaines conditions et notamment en plusieurs étapes sur plusieurs années.

Les berges s’effondrent

Elles sont peut-être trop abruptes. Vous devrez remodeler les berges en créant des profils en pentes douces, plus stables.

Notre conseil : éviter les palplanches et autres fascines souvent inesthétiques.

Si les berges sont piétinées par le bétail, il faudra clôturer le pourtour de la mare tout en conservant une zone accessible.

La mare est couverte de lentilles d’eau, une odeur de vase se dégage

Il y a excès de matières nutritives : les lentilles forment, en surface, un tapis qui empêche la lumière d’atteindre le fond de la mare (arrêt de la photosynthèse, décomposition de la matière organique…)

Notre conseil : procéder à un écrémage en ôtant une partie des lentilles à l’aide d’un râteau. S’il existe d’autres plantes, les préserver ; sinon en introduire pour créer une concurrence.Il faudra identifier la cause de l’excès de matières nutritives afin d’y remédier.

La mare est envahie d’algues filamenteuses surtout s’il fait chaud

Notre conseil : si cela se produit pendant une forte chaleur ou que la mare est récente, il s’agit d’un phénomène temporaire : on peut les enlever régulièrement avec un rateau ou bien ne rien faire. Le froid automnal les détruira. (retirer les algues mortes pour éviter qu’elles ne pourrissent)

Si le problème est récurrent : l’eau est riche en éléments nutritifis ; essayer d’identifier la cause de l’excès de matières nutritives et si possible y remédier. Enlever les algues est inutile.

La mare est colonisée par les « roseaux » (phragmites, massettes, rubaniers, laîches)

Manque d’entretien régulier. Contrôler l’extension des « roseaux » en arrachant leurs rhizomes (retirer au maximum les 3/4)

S’il y a un envasement du plan d’eau : il est nécessaire de le curer (voir l’article "nos conseils pour l’entretien")

La mare est encombrée de branches et de feuilles, elle s’envase

Les abords sont envahis d’arbres et d’arbustes et leur ombre nuit au développement de la végétation dans la mare, les débris végétaux se décomposent, la mare s’envase.

Notre conseil : en hiver, éclaircir le pourtour de la mare en supprimant certains arbres et arbustes, tout en conservant une zone ombragée sur au moins 1/3 de la surface de la mare. Dégager le plan d’eau de toutes branches et le curer.

Des larves de moustiques prolifèrent

Si la mare est récente : il n’y a pas encore d’équilibre biologique. Attendre la colonisation naturelle de la mare par des insectes prédateurs. Ne pas utiliser de produits chimiques ni introduire de poissons.

Dans le cas d’une mare « ancienne » : le déséquilibre est dû à un excès de substances nutritives (voir ci-dessus)

Protéger le patrimoine naturel et bâti en l’absence de document d’urbanisme, c’est possible, simple et rapide. Le CAUE vous propose une méthodologie... Voir ici